L'AUTEUR EN PARLE Une enquête saisissante

Matthieu Suc prend la parole

14 novembre 2018

Matthieu Suc, auteur du livre "Les espions de la terreur", commente sa saisissante enquête...

Une prise de parole en mode #thread à retrouver sur le compte Twitter de l'auteur @MatthieuSuc

" Alors voilà mon dernier livre, qui m'a demandé pas mal d'huile de coude, sort aujourd'hui chez HarperCollins France.
C'est le fruit de mes trois premières années passées à Médiapart mais aussi d'une enquête menée ces derniers mois avec des informations provenant, plus ou moins en droite ligne, d'une dizaine de services secrets européens et autres...

Le livre s'intitule "Les Espions de la terreur" et est consacré aux services secrets djihadistes qui ont fomenté les attentats ayant frappé l'Europe en 2015  et 2016. Le sujet est dur mais c'est rédigé comme un polar (enfin j'espère). Depuis hier, je fais la tournée des médias pour évoquer la principale révélation du livre, l'identité des cerveaux des attentats du 13-Novembre  et le fait qu'ils aient été tués un par un par des frappes de la Coalition internationale, mais il reste encore pas mal de choses à découvrir (heureusement le bouquin fait 400 pages...).
Comme l'histoire de ce Français qui a soufflé à l'oreille du calife de l'Etat islamique l'idée de créer un bureau des attentats et de cibler la France. Comme les méthodes dudit bureau qui s'inspirent aussi bien des pratiques de l'antique KGB comme de la trilogie Jason Bourne, mais aussi les nouvelles charges qui désignent celui qui devait être le 11e homme des commandos du 13-Novembre, les dessous de l'opération Ulysse, le récit des embrouilles qui se déroule dans la "forêt aux espions".
Vous n'ignorerez plus rien de la formation de ces agents secrets djihadistes sur une île à l'embouchure de l'Euphrate, ni le cahier des charges digne du Bureau des légendes donné aux apprentis terroristes ni comment les services occidentaux ont réussi à prendre le dessus sur ce service secret djihadiste. Agent provocateur, honorable correspondant, besoin d'en connaître, opération bleu de méthylène... Ceci n'est pas l'inventaire du dernier John Le Carré mais la réalité.
Surtout, il s'agit de montrer que les attentats en Europe constituent une seule et même histoire, celle d'un petit groupe de criminels sans pitié mais, hélas, pas sans talent. Afin de ne pas oublier le prix que nos sociétés ont dû payer parce que ces hommes ont été sous-estimés. "

Pour suivre l'auteur : https://twitter.com/MatthieuSuc
Pour suivre notre actualité : https://twitter.com/HarperCollinsFR

Une enquête à découvrir ici :