TENDANCE Art de vivre

L’Ikigai, vous connaissez ? En voici les secrets

2 mai 2018
« Ikigai » (生き甲斐). Pour vous, c’est du chinois ? Pas tout à fait. C’est du japonais ! Ce mot un peu étrange ne vous dit rien ? Rassurez-vous : HarperCollins vous propose un petit cours de rattrapage. Avec beaucoup de bonheur à la clé ! Alors, on se concentre, on prend une bonne inspiration… Vous voilà prêt pour une vraie leçon (de vie) !

Et pour commencer, une petite définition…

On peut traduire « Ikigai » par « Joie de vivre » ou « Raison d’être ». Mais pour bien comprendre cette notion, il faut aller encore plus loin. À près de 10.0000 km de la France, au Pays du Soleil levant ! Là-bas, l’Ikigai est une véritable philosophie, un art de vivre… La raison de se lever le matin !

Vous n’êtes pas beaucoup plus avancé ? Le plus simple est de laisser des spécialistes vous l’expliquer. Des auteurs de talent se sont penchés sur ce sujet très intéressant. Laissons-leur la parole !

« Un magnifique guide et un concept extraordinaire ! » d’après Myriam Cohen-Welgryn

Dans son livre « Et tu oseras sortir du cadre ! », Myriam Cohen-Welgryn parle de l’Ikigai comme d’ : « un mot composé de ikiru qui signifie « vivre », et de kai, « la réalisation de ce que l’on espère » - l’un des plus beaux mots qui soient. Ensemble, les deux mots signifient « une raison de vivre », ou l’idée d’avoir trouvé un sens à la vie. »

Maintenant que vous savez tout sur ce mot-valise, inutile de faire la vôtre pour mettre la théorie en pratique. Cette philosophie peut s’appliquer quel que soit l’endroit du monde où vous vous trouvez ! Notre spécialiste de l’épanouissement personnel nous dit aussi qu’il s’agit de la « réconciliation d’une passion que l’on aurait réussi à transformer en profession, et qui deviendrait plus qu’une vocation. ». En un mot : une MISSION. Impossible ? Pas du tout. Et ce n’est pas l’auteur de « L’Art de vivre à la Japonaise » qui vous dira le contraire.

« Le sel de la vie, notre joie de vivre… » selon Erin Niimi Longhurt

Cette jeune écrivaine nous explique que : « Chacun de nous porte un feu en lui. S’il brûle naturellement davantage chez certains, si la flamme vacille parfois chez d’autres, elle peut repartir de plus belle, chauffer plus fort encore si l’on sait s’y prendre. Avoir un but et un moteur interne est indispensable. Envisagez l’ikigai comme le carburant de ce moteur. Autrement dit : il suffit de mettre un peu d’ikigai dans sa vie pour mieux avancer… et faire un beau voyage.

Bien ! Notre leçon est bientôt terminée. On vous sent intéressé par ce magnifique sujet. Vous trouverez tout ce qu’il faut savoir (et bien plus) dans les deux livres que nous vous avons conseillés.

« Et tu oseras sortir du cadre ! » de Myriam Cohen Welgryn










« L’Art de vivre à la Japonaise. » de Erin Niimi Longhurt













Attention : leurs contenus risquent fort de vous captiver et de vous donner un peu, beaucoup, et même énormément d’idées.

Et maintenant, si on résumait ! Chacun porte en lui son propre Ikigai, le sens qu’il veut donner à sa vie… Vous ne l’avez pas encore trouvé ? Continuez de chercher encore et encore. En tant que lecteur assidu de romans, vous le savez : le bonheur est souvent beaucoup plus près qu’on peut l’imaginer !