Le nouveau Don Winslow est enfin disponible !

7 novembre 2018

« Totalement inoubliable » James Ellroy

Il est enfin là ! À travers une narration abrupte et remarquablement réaliste, faisant écho à l'oeuvre de Dennis Lehane comme aux films de Martin Scorsese, James Gray et Brian de Palma, Don Winslow livre un roman policier magistral, tableau étourdissant du crime organisé, actuellement en cours d'adaptation au cinémas par James Mangold (Copland). Alors, laissez-vous corrompre par la plume de Don Winslow et foncez en librairie ! 

Don Winslow, un auteur incontournable du polar

Don Winslow a écrit de grands romans. Cartel, La Griffe du chien ou L’Hiver de Frankie Machine, pour ne citer que ceux-là. Et chaque fois, cette même authenticité, cette musicalité et ce sentiment d’immédiateté agissant comme une drogue. Pourtant, si inoubliables qu’ils soient, ces livres ne préparent pas tout à fait au magnétisme de Corruption.

Est-ce parce que, de l’aveu même de l’auteur, c’est le livre qu’il a toujours voulu écrire ? Qu’il a été sur le terrain chercher la réalité de ces flics qu’il admirait, plus jeune, à la télévision ? Est-ce parce qu’il a arpenté lui-même ces rues qu’il dépeint ? Est-ce parce qu’il a donné à son roman ce caractère familier que seule une culture cinématographique commune confère ?

Il y a du Scorsese, du James Gray, du Sidney Lumet, dans Corruption. Il y a cette langue de la rue, crue et sans détour, qui accompagne la descente aux enfers de Denny Malone. La solidarité des frères d’armes du NYPD. Et il y a New York, la dangereuse, les gangs, le racisme, la corruption organisée, la connivence entre élites perchées en haut des gratte-ciels. New York, cruelle et sublime.

De son ouverture magistrale à ce final élégiaque et terrifiant, Corruption est un hymne à la ville et à des hommes loin d’être irréprochables, mais prêts à donner leur vie pour la défendre. Une interrogation perpétuelle entre le bien et le mal. Car n’est-il pas trop facile d’incriminer une profession usée et traditionnellement honnie de tous quand c’est le système entier qu’il faudrait remettre en cause, à commencer par la justice des hommes ? Dans le panthéon des grands romans sur la police, on comptait, entre autres, Un pays à l’aube de Dennis Lehane ; le rejoint aujourd’hui Corruption de Don Winslow.

Sabrina Arab, directrice éditoriale

Découvrez tous les titres sur ce thème